La constipation est une difficulté de défécation ou une diminution de la fréquence des selles :

moins de 3 selles par semaine chez l'adulte, moins de 2 selles par semaine chez l'enfant de plus de 2 ans.

Elle est dite "chronique" si elle dure depuis plus de 6 mois.

Voici quelques conseils alimentaires pour éviter la constipation :

 

A PRIVILEGIER

1. Les boissons :

- Bien s'hydrater, c'est éviter des selles asséchées dont l'exonération serait difficile. Certaines eaux riches en magnésium facilitent le transit comme l'Hépar, Saint Anthonin ou Contrex. Chez l'adulte, il faut boire au moins 1,5 L d'eau par jour.

- Le matin à jeun : prendre un jus de fruit frais sans sucres ajoutés (orange, pruneaux) ou un verre d’eau très froide.

- Supprimer au maximum les boissons sucrées.

 

2. Les légumes : à chaque repas, cru ou cuit.

- Tous les légumes verts en général (haricots verts, salade, épinards, poireaux, artichauts) et la carotte crue.

 

3. Les fruits : un fruit frais à chaque repas

- Surtout les agrumes (orange, pamplemousse, mandarine, clémentine) mais aussi les poires, les pruneaux cuits.

- Toutes les compotes sauf la compote de coing.

 

4. Les laitages :

- Tous concourent au bon équilibre alimentaire mais il faut éviter une trop grande quantité de sucre.

 

5. L’huile :

Ajouter une cuillère à soupe d’huile végétale (tournesol, maïs, olive) sur le plat chaud.

 

6. Etre rythmé(e)

- Manger à heures régulières, donner les repas dans une atmosphère détendue.

- Essayer d’aller aux toilettes chaque jour à la même heure, idéalement après le repas.

- Faire du sport régulièrement.

 

A EVITER :

1. Le sucre : diminuer votre consommation

- Eviter le grignotage de bonbons, chocolat, pâtes de fruits et gâteaux secs tout au long de la journée.

- Sucrer le moins possible les produits laitiers.

Le chocolat n’est pas à exclure, il faut tester son influence sur le transit.

 

2. Le pain :

- Préférer le pain aux céréales ou au son au lieu du pain blanc.

 

3. Les féculents

- Donner peu de riz ou de tapioca.

 

4. Certains fruits

- Pas de carottes cuites, pas de bananes très mûres, pas de myrtilles, pas de coing.

- Pas de pommes crues laissées à l’air (effet constipant).

 

5. Quelques légumes

- En cas de constipation sévère : éviter les choux, les légumes secs.

 

LES MEDICAMENTS

♦ Les laxatifs osmotiques : Macrogol/FORLAX/TRANSIPEG/MOVICOL/MICROLAX/FORTRANS, Lactulose/DUPHALAC, Lactilol/IMPORTAL, Sorbitol ;

Les laxatifs osmotiques attirent l'eau vers l'intestin donc augmentent le volume des selles. Ces médicaments sont privilégiés. Ils peuvent être responsables d'inconfort (de ballonnements) en début de traitement.

 

♦ Les laxatifs lubrifiants : huile de paraffine, LANSOYL ;

Les laxatifs lubrifiants contiennent une huile non absorbée et sans aucune valeur calorique qui lubrifient les selles.

 

♦ Les laxatifs stimulants : DULCOLAX ;

Les laxatifs stimulants accélèrent la motricité de l'intestin et augmentent les sécrétions. Ils peuvent provoquer des coliques.

 

♦ Les laxatifs de lest : SPAGULAX, PSYLIA ;

Les laxatifs de lest ne sont pas digérées et gonflent par absorption de l'eau. Ces médicaments peuvent être responsables d'inconfort (de ballonnements) en début de traitement.

 

♦ Les laxatifs par voie rectale : NORMACOL lavement, suppositoire à la glycérine, EDUCTYL, BEBEGEL

Ils servent à exonérer les dernières selles accumulées dans l'intestin, mais ne traitent pas toute la constipation. Ces médicaments peuvent provoquer une irritation anale donc ne doivent pas être utilisés couramment.

 

QUAND CONSULTER ?

- Si votre constipation est apparue après l'âge de 50 ans.

- Si vous présentez du sang mélangé aux selles.

- Si vous perdez du poids.

- Si votre constipation persiste plus de 6 mois malgré les conseils alimentaires et la prise de laxatifs.

 

Sources : Journal suisse PrimaryCareSociété Nationale Française de Gastro-entérologie.