Vous êtes sous Anti-Vitamines K (AVK) et prenez du PREVISCAN/Fluindione, COUMADINE/Warfarine ou SINTROM/Acénocoumarol. Pour savoir si votre sang est suffisamment fluide, votre médecin vous demande de doser l'INR lors d'une prise de sang mensuelle (si possible dans le même laboratoire).

L'INR doit se situer entre 2 et 3 (idéalement à 2,5) SAUF chez les porteurs de prothèses valvulaires cardiaques. Les résultats de vos INR doivent être notés dans un carnet de suivi. Un INR trop bas vous expose au risque de thrombose (vos vaisseaux se bouchent) et un INR trop haut vous expose au risque d'hémorragie (vous saignez).

 

Que faire si mon INR est déséquilibré ?

 

Mon INR est en dessous de 2 : vous êtes en sous-dosage

1. Il faut augmenter votre traitement :

- ajouter 5 mg de PREVISCAN/Fluindione en plus de votre dose habituelle (soit +¼ de comprimé par jour)

ou

- ajouter 1 mg de COUMADINE/Warfarine en plus de votre dose habituelle (soit +½ comprimé à 2 mg par jour)

ou

- ajouter 1 mg de SINTROM/Acénocoumarol en plus de votre dose habituelle (soit +1 comprimé à 1mg ou +¼ de comprimé à 4 mg par jour).

2. Il faut contrôler votre INR dans 4 à 5 jours.

 

Mon INR est au-dessus de 3 : vous êtes légèrement en surdosage

Il faut contrôler votre INR dans 4 à 5 jours.

 

Mon INR est au-dessus de 4 : vous êtes sérieusement en surdosage

1. Vous sautez une (seule) prise, c'est-à-dire que vous ne prenez pas votre dose habituelle du soir

2. Vous contrôlez votre INR dans 4 à 5 jours.

 

Mon INR est au-dessus de 6 : vous êtes dangereusement en surdosage.

Consultez votre médecin en urgence.

 

 

Qu'est-ce qui peut déséquilibrer mon INR ?

 

1. Une consommation importante et irrégulière d'aliments riches en vitamine K (choux, choux-fleurs, choux de Bruxelles, choucroute, abats, foie, brocolis, laitue, carottes, épinard, fenouil, avocats, persil, tomates, lentilles, thé vert, jaune d'oeuf). Bien sûr, il n'est pas interdit d'en consommer et vous pouvez en manger de manière équilibrée et régulière.

 

2. Une consommation aigüe ou chronique d'alcool. Moins de deux verres d'alcool sont autorisés par jour.

 

3. Un jeûne prolongé.

 

4. Certains médicaments. Il est INTERDIT d'utiliser de l'aspirine (ASPEGIC), du miconazole (DAKTARIN), du phénylbutazone (BUTAZOLIDINE) et du millepertuis (phytothérapie).

Il est DECONSEILLE d'utiliser des anti-inflammatoires non stéroidiens, des antiagrégants plaquettaires (KARDEGIC, PLAVIX), certains antibiotiques et antifongiques, certains antiépileptiques, certains anti-cholestérolémiants, certains traitements antigoutteux... Si vous devez malgré tout utiliser ces médicaments, il faudra contrôler votre INR plus souvent.

 

5. L'âge. Les personnes plus âgées ont besoin d'une dose moins importante d'AVK.

 

6. Un foie très malade (insuffisance hépatique sévère).

 

 

Que faire en cas d'oubli de mon traitement ?

 

Oubli de moins de 8 h :

1. Prendre le comprimé oublié immédiatement.

2. Continuer votre traitement comme prévu (à l'heure habituelle).

 

Oubli de plus de 8 h :

1. Ne pas prendre le comprimé oublié.

2. Continuer votre traitement comme prévu (à l'heure habituelle).

Ne pas prendre de double dose pour compenser la dose manquée.

3. Noter l'oubli dans votre carnet de suivi.

4. Contrôler l'INR dans 4 à 5 jours.

 

Sources : Collège des Enseignants de Cardiologie et Maladies Vasculaires, Haute Autorité de Santé, Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé.