La gale est due à un parasite, appelé "Sarcoptes scabei", qui contamine la peau. La réaction de l’organisme contre ce parasite et ses déjections expliquent la plupart des symptômes. La gale est contagieuse et favorisée par la promiscuité (collectivité) ou le manque d’hygiène.

 

Quels sont les symptômes ?

- Grattage intense, surtout la nuit, ce qui peut être responsable d'insomnie.

- Mêmes symptômes dans l'entourage proche.

- Boutons qui apparaissent préférentiellement sur : les mains (ou les pieds chez le nourrisson), les poignets, les coudes, les genoux, les chevilles, les mamelons, les aisselles, l'ombilic, l'aine, les fesses.

- Boutons qui n'apparaissent généralement pas sur le visage et le cuir chevelu, sauf chez les nourrissons.

- Problème de peau qui résiste aux autres traitements proposés.

 

Quel est le traitement ?

1. PATIENT et ENTOURAGE (entourage familial proche, partenaires sexuels, personnel soignant faisant des soins fréquents)

Option n°1 : Crème locale TOPISCAB (Perméthrine), remboursée, utilisable chez l'enfant de plus de 2 mois et chez la femme enceinte.

- Se laver en prenant un bain chaud avec savonnage de tout le corps puis rinçage abondant d’une durée de 10 à 15 minutes.

- Appliquer la crème (avec un pinceau) sur l’ensemble du corps, sans oublier le cou, la nuque, la paume des mains et la plante des pieds. Ne jamais appliquer près de la bouche et des yeux. Ne pas appliquer sur le visage (sauf si atteint).

Chaque application équivaut au :

. tube entier chez l'adulte et l'adolescent de plus de 12 ans

. moitié du tube chez l'enfant de 6 à 12 ans

. 2 noisettes chez l'enfant de 1 à 5 ans

. 1 noisette chez l'enfant de 2 mois à 1 an

- Mettre des vêtements propres et garder le produit au moins 8 heures sans lavage. Si les mains devaient être exceptionnellement lavées au cours de ces huit heures, il faudrait de nouveau appliquer la crème sur les mains et les poignets.

- Mettre des moufles aux enfants la nuit pour éviter le suçage du produit.

⇒ Il faut faire une 2ème application une semaine plus tard pour tuer les oeufs. L'intervalle entre les 2 applications ne doit pas être inférieure à 7 jours et pas supérieure à 14 jours.

 

OU

Option n°2 : Comprimés STROMECTOL (Ivermectine), à avaler par la bouche, utilisable chez l'enfant à partir de 15 kg et déconseillé chez les femmes enceintes

- Une SEULE prise de 1 (15-25 kg), 2 (25-35 kg), 3 (35-50 kg), 4 (50-65 kg), 5 (65-80 kg) ou 6 comprimés (> 80 kg).

⇒ Il faut une 2ème prise du même nombre de comprimés 14 jours plus tard pour tuer les oeufs.

 

2. DOMICILE et LINGE (vêtements, draps, serviettes, couvertures)

Il est important de désinfecter en même temps le linge de toutes les personnes vivant sous le même toit.

- Mettre des gants pendant la manipulation du linge.

- Changer et laver à 60° tout le linge qui a été utilisé pendant les 3 derniers jours.

- Pour le linge non lavable à 60°, le mettre dans un sac plastique et y pulvériser de l'A-PAR ou ENVIROSCAB (environ 10 € non remboursé) ou une bombe insecticide (Baygon vert), laisser agir au moins 12 h puis laver ensuite selon l'entretien habituel.

- Pulvériser le même insecticide sur la literie, les sièges et les matelas, laisser agir au moins 12 heures puis passer l’aspirateur énergiquement sur les tapis et les coussins.

 

3. Autres traitements

En cas d'eczéma associé, une crème corticoïde (LOCOID crème) peut être appliquée 1 fois par jour.

En cas de grattage intense, il est possible de prescrire des antihistaminiques :

- prométhazine (PHENERGAN) et alimémazine (THERALENE) à partir d’1 an (sédatif)

- méquimazine (PRIMALAN) et desloratadine (AERIUS) à partir d’1 an (non sédatif)

- cétirizine (VIRLIX, ZYRTEC) à partir de 2 ans (non sédatif)


Les boutons et l'envie de se gratter peuvent persister jusqu'à un mois, en réaction aux parasites morts, même si le traitement a été efficace.

 

Sources : Assurance Maladie, Société Française de Dermatologie.