La moitié des migraineux ont (au moins) 2 migraines par mois.

 

1. Et vous ?

Pour le savoir, il faut tenir un agenda de vos migraines.

 

Vous devez indiquer :

- le début  : le jour, la date et l'horaire de survenue de la crise migraineuse

- l'intensité (légère, moyenne ou sévère)

- le facteur déclenchant : lire cet article (stress, sommeil, repas, règles, alcool...)

- la prise de médicaments (quoi ? à quelle dose ? à quelle heure ?)

- la fin :  jour et heure de survenue, et durée totale de la crise (en heures ou jours)

 

Cet agenda permettra d'ajuster votre traitement.

 

2. Je suis migraineux. Que puis-je prendre en cas de crise ?

En l'absence de contre-indications, le traitement de la crise est :

D'abord :

- des Anti-Inflammatoires Non Stéroïdiens (AINS) : ibuprofene, kétoprofene, (naproxene), (diclofenac)

ou

- de l'Aspirine (acide acétylsalicylique) que l'on peut associer à un anti-vomitif (métoclopramide)

 

Sinon :

- des Tryptans : almotriptan, élétriptan, frovatriptan, naratriptan, rizatriptan, sumatriptan, zolmitriptan

ou

- du Tartrate d'ergotamine associé à la Caféine (GYNERGENE CAFEINE)

 

Le traitement de la crise est efficace s'il fonctionne sur au moins 2 crises sur 3.

 

3. L'AINS ne fonctionne pas, que dois-je faire ?

- Si l'AINS n'a pas fonctionné au bout d'1 à 2 heures, alors que vous avez pris la dose maximale, il est conseillé de prendre un tryptan en secours.

- Si vous vomissez votre traitement pendant la crise migraineuse, votre traitement n'a peut-être pas eu le temps d'agir. Parlez-en à votre médecin.

 

Si l'AINS n'est pas efficace (c'est-à-dire moins d'1 fois sur 3 crises), il faut d'emblée commencer par un tryptan.

 

4. Le tryptan ne fonctionne pas, que dois-je faire ?

Il est conseillé d'essayer un autre tryptan. Mais il faut tester un tryptan sur au moins 3 crises avant de conclure à son (in)efficacité.

 

Si aucun tryptan n'est efficace, il est conseillé d'associer un AINS à un tryptan.

 

3. Certains migraineux ont besoin d'un traitement de fond. Et vous ?

Un traitement de fond peut être proposé :

- si vous prenez trop souvent un traitement contre la crise migraineuse, c'est-à-dire plus de 2 jours/semaine depuis au moins 3 mois.

- si vous obtenez un score supérieur à 60 à ce test HIT-6.

 

Le traitement de fond permet de :

- prévenir les crises pour qu'elles soient moins fréquentes.

- éviter l'abus médicamenteux qui peut entraîner des "céphalées chroniques quotidiennes" (2 à 3% des migraineux).

 

Attention ! L'abus de traitement anti-crises de migraine est défini par :

- la prise d'antalgiques (paracétamol, AINS, aspirine) plus de 15 jours par mois.

- la prise des autres traitements anti-migraines (triptans, ergotés, opioïdes) plus de 10 jours par mois.

 

4. Quel est le traitement de fond ?

En l'absence de contre-indications, le traitement de fond est :

- un bêta-bloquant : métroprolol, propanolol

ou

- un anti-épileptique : topiramate, (valproate et divalproate de sodium)

ou

- d'autres traitements dont l'efficacité semble probable : flunarizine, oxétorone, pizotifène, (amitryptiline, aténolol, candésartan, nadolol, naproxene sodique, nebivolol,  timolol, venlafaxine).

 

Le traitement de fond est généralement poursuivi 6 mois à 1 an, puis arrêté à doses progressives.

Le traitement de fond est efficace s'il diminue de moitié la fréquence de vos crises, sur 3 mois.

 

Sources : Le Concours médical n°8 oct 2015.