L'hiver, la bronchiolite est fréquente particulièrement chez les nourrissons de 2 à 8 mois.

 

1. A quoi est due la bronchiolite ?

Elle est due à un virus respiratoire :

- souvent un Virus Respiratoire Syncitial (VRS)

- parfois un autres virus comme le virus parainfluenzae ou l'adénovirus.

 

2. Est-ce contagieux ?

Oui, le virus se transmet :

- par les sécrétions respiratoires

- indirectement par les mains ou le matériel souillé (par exemple quand on tousse en mettant sa main devant la bouche, mais qu'on ne se lave pas les mains).

Après avoir été contaminé(e), les premiers symptômes apparaissent 2 à 8 jours plus tard.

 

3. Quels sont les symptômes ?

Au départ, l'enfant présente un rhume banal avec une toux sèche.

Puis le virus peut inflammer les petites bronches qui se mettent à sécréter plus de mucus, qu'il est difficile d'expulser. C'est la bronchiolite.

L'enfant présente alors une fièvre et des difficultés respiratoires qui peuvent perturber l'alimentation. Il peut aussi présenter des troubles digestifs.

L'auscultation des poumons peut aider le médecin à faire le diagnostic.

 

4. Quand dois-je consulter en urgence ?

- en cas de difficultés respiratoires sévères

- en cas de changement inquiétant de comportement

- en cas d'impossibilité totale d'alimentation à cause d'un refus alimentaire ou de troubles digestifs

- en cas de déshydratation avec perte de poids de plus de 5 % (soit une perte de 350 g chez un enfant de 7 kg)

- en cas de reprise durable de la fièvre : le médecin devra rechercher une surinfection bactérienne qui nécessiterait des antibiotiques.

 

Une hospitalisation peut être indiquée :

- chez un nourrisson âgé de moins de 6 semaines

- chez un grand prématuré (de moins de 34 semaines) âgé de moins de 3 mois

- chez un enfant ayant une grave maladie cardiaque ou pulmonaire

- en cas d'impossibilité de surveillance parentale.

 

5. Quel est le traitement ?

Le lavage de nez et l'alimentation

A cause des sécrétions, l'enfant peut avoir des difficultés à respirer et à finir ses biberons :

- Désencombrez son nez avant les repas et 4 fois par jour avec du sérum physiologique et des mouchoirs jetables.

Explication du lavage de nez sur : https://www.youtube.com/watch?v=NUZFJEFn3qk

- Fractionnez ses biberons et proposez lui à boire régulièrement.

 

Les astuces à la maison

Le couchage

Dans son lit, l'enfant doit être couché sur son dos et surélevé en proclive à 30° :

- pour remonter le matelas, soit vous achetez un matelas proclive, soit vous mettez une serviette roulée en boule sous le matelas

- pour éviter que l'enfant ne glisse, soit vous achetez un matelas proclive (système de maintien de l'enfant intégré), soit vous mettez des liens en tissus fixés dans les autocollants des couches (pas d'épingles).

 

Stop au tabagisme passif

- Ne fumez pas en présence de l'enfant ou à proximité de la chambre de l'enfant.

- Veuillez à ce que vos vêtements ne soient pas imprégnés de tabac lorsque vous vous occupez de l'enfant.

 

Pensez à aérer la chambre de l'enfant et à maintenir une température ambiante pas trop chaude (19°C).

 

La kinésithérapie respiratoire

Le kinésithérapeute peut aider l'enfant à faire remonter les sécrétions pulmonaires afin qu'elles soient plus facilement expulsées. Ces séances de kinésithérapie peuvent être impressionnantes pour les parents.

 

Ni sirop ni fluidifiant bronchique : c'est inutile voire dangereux.

 

6. Quand survient la guérison ?

- La bronchiolite dure une dizaine de jours mais la toux peut persister quelques semaines.

- La récidive est possible notamment chez les enfants gardés en collectivité.

- A partir du 3e épisode de bronchiolite avant l'âge de 2 ans, c'est un "asthme du nourrisson". En cas d'asthme, un traitement particulier peut être nécessaire (bronchodilatateurs et corticoïdes type Ventoline/Flixotide). Un "asthme du nourrisson" ne deviendra un "asthme" de l'enfant que dans 20-25 % des cas.

 

Source : Centre Hospitalier d'Agen (vidéo), Haute Autorité de Santé.