1. Qu'appelle-t-on "fièvre" ?

- Toute température supérieure à 38°C chez un bébé de moins de 3 mois.

- Toute température supérieure à 38,5°C chez les autres enfants. Entre 38 et 38,5°C, c'est un "fébricule".

 

2. Comment prendre la température ?

Avec un thermomètre électronique par voie rectale. Appliquez un peu d'huile d'amande douce ou de vaseline sur le thermomètre, tenez les jambes de bébé d'une main et introduisez doucement le thermomètre par l'anus.

Les autres méthodes sont moins précises.

 

3. Pourquoi mon enfant a de la fièvre ?

La fièvre est une défense naturelle du corps. Tant mieux si votre enfant fait de la fièvre, c'est qu'il combat son infection !

On peut respecter la fièvre (donc ne pas donner de médicaments) si l'enfant la tolère bien. En fait, on ne traite pas la température de l'enfant mais son INCONFORT.

Par exemple, il est inutile de traiter un enfant qui fait 40°C mais qui pète la forme. Par contre, il est utile de traiter un enfant qui ne fait que 38,5°C mais qui est patraque.

 

La température d'un enfant peut aussi s’élever en cas de vaccin, de poussée dentaire, parce qu’il fait très chaud ou qu’il est trop couvert.

 

4. Quand dois-je prendre sa température ?

- Lorsque vous trouvez que votre enfant "n'est pas comme d'habitude". Par exemple, il est grognon, pleure souvent, dort beaucoup, a chaud, a moins d'appétit, a des selles plus fréquentes, a des vomissements, a des boutons.

- La température doit être prise avant toute prise de médicament anti-fièvre (toutes les 6 heures). Notez à chaque fois le résultat afin d'en informer votre médecin.

 

5. Quand dois-je consulter un médecin en urgence ?

♦ Pour un bébé de moins de 3 mois.

 

Pour tout autre enfant avec :

- une coloration anormale de la peau (il est très pâle ou bleu)

- une respiration franchement inquiétante

- un comportement bizarre (il pleure étrangement ; il dort en permanence sans pouvoir être réveillé ; il est peu ou trop tonique c'est-à-dire tout mou ou tout raide dans vos bras)

Ou tout autre situation qui vous inquiéterait.

 

♦ En extrême urgence (SAMU = appeler le 15) si :

- Une tâche rouge foncée ou violette apparaît sur la peau ("purpura"). Ce n'est pas un bouton en relief. Cette tâche ne disparaît pas quand on appuie dessus (posez un verre sur la tâche et regardez au travers).

 

♦ Il est nécessaire de reconsulter un médecin en cas d'aggravation de l'enfant, ou de fièvre persistant plus de 72h.

 

6. Quelles sont les risques d'une fièvre élevée ?

- La déshydratation particulièrement chez les enfants de moins de 2 ans.

- L'hyperthermie maligne si la fièvre est supérieure à 42°C (rare).

- Les convulsions : les convulsions sont angoissantes pour les parents. Toutefois, sachez que les convulsions fébriles sont courantes chez les enfants et qu’il y a une part de génétique. L'apparition de convulsions n'est pas liée au niveau de la température ou à la gravité de l'enfant.

Malgré tout, tout enfant qui convulse doit être examiné en/aux urgence(s).

 

7. Comment faire baisser la température ?

a) Les astuces à la maison

- Faire boire beaucoup d'eau : donnez-lui à boire fréquemment et par petites quantités.

- Ne pas trop couvrir l'enfant  : mettre des vêtements légers.

- Ne pas surchauffer la chambre : 18-19°C suffisent.

 

Exceptionnellement (fièvre très élevée et mal tolérée chez un bébé) car inconfortable : bain tiède.

 

b) Les médicaments

Je répète : on traite avant tout l'INCONFORT de l'enfant.

 

Si l'enfant tolère mal la fièvre et que la température ne baisse pas malgré le Paracétamol (Doliprane, Dafalgan, Efferalgan) donné toutes les 6h (de préférence en sirop plutôt qu'en suppositoire), vous pouvez alors donner :

1/ d'abord : du Paracétamol toutes les 4h ;

2/ en cas d'échec : arrêter le Paracétamol et lui donner des anti-inflammatoires : soit Ibuprofene (Advil, Nureflex) OU soit Aspirine (Aspégic, Catalgine). Attention, c'est INTERDIT en cas de varicelle !

3/ en cas d'échec : en alternance du Paracétamol ou des anti-infammatoires.

 

A savoir :

- Un surdosage en Paracétamol peut entraîner une hépatite aigüe.

- La prise d'anti-inflammatoires peut aggraver une infection bactérienne, est déconseillé en cas de déshydratation, est interdite en cas de varicelle.

Lisez la notice des médicaments afin de vérifier que votre enfant de présente pas de contre-indications à la prise des médicaments (allergie, insuffisance hépatique ou rénale, ulcère ou hémorragie digestive...)

 

Sources : Polycopié National du Collège des Enseignant de Pédiatrie, Assurance Maladie, Société Française de Pédiatrie.