La constipation est une difficulté de défécation ou une diminution de la fréquence des selles : moins de 2 selles par semaine chez l'enfant de plus de 2 ans.

Elle est dite "chronique" si elle dure depuis plus de 6 mois.

A noter : en cas d'allaitement maternel exclusif, un bébé peut ne faire qu’une selle par semaine, car le lait maternel est absorbé dans sa quasi totalité par le côlon du nourrisson. Tant que ses selles restent molles et qu’il n’a pas mal au ventre, rassurez-vous.

 

Voici quelques conseils alimentaires pour éviter la constipation :

 

A PRIVILEGIER

1. Les boissons :

- Bien s'hydrater pour éviter des selles asséchées donc dures. Certaines eaux spéciales, riches en magnésium, facilitent le transit : Hépar, Saint Anthonin, Vittel.

Chez le bébé, il faut diluer ces eaux spéciales avec des eaux normales (par exemple moitié Hépar et moitié Cristalline dans un biberon) et augmenter progressivement la quantité de ces eaux spéciales. Il ne faut pas que tous les biberons contiennent 100 % d'eau spéciale.

Eviter l'eau Evian qui constipe surtout lorsqu'elle est associée au lait Guigoz.

- Le matin à jeun : donner un jus de fruit frais sans sucres ajoutés (orange, pruneaux) ou un verre d’eau très froide.

- Supprimer au maximum les boissons sucrées.

 

2. Les légumes : à chaque repas, cru ou cuit.

- Notamment les légumes verts type haricots verts, salade, épinards, poireaux, artichauts, et la carotte crue.

 

3. Les fruits : un fruit frais à chaque repas

- Surtout les agrumes (orange, pamplemousse, mandarine, clémentine) mais aussi les poires, les pruneaux cuits.

- Toutes les compotes sauf la compote de coing.

 

4. Les laitages :

- Tous concourent au bon équilibre alimentaire, notamment avec des céréales (fibres), mais il faut éviter une trop grande quantité de sucre.

 

5. L’huile :

Ajouter une cuillère à soupe d’huile végétale (tournesol, maïs, olive) sur le plat chaud.

 

6. Etre rythmé(e)

- Manger à heures régulières, donner les repas dans une atmosphère détendue.

- Essayer d’aller aux toilettes chaque jour à la même heure, idéalement après les repas.

- S'asseoir correctement sur la cuvette et poser les pieds sur un repose-pied.

- Faire du sport régulièrement.

- Chez le bébé, vous pouvez masser son ventre dans le sens des aiguilles d'une montre.

 

A EVITER :

1. Le sucre : diminuer votre consommation

- Eviter le grignotage de bonbons, chocolat, pâtes de fruits et gâteaux secs tout au long de la journée.

- Sucrer le moins possible les produits laitiers.

Le chocolat n’est pas à exclure, il faut tester son influence sur le transit.

 

2. Le pain :

- Préférer le pain complet, le pain aux céréales ou le pain au son au lieu du pain blanc.

 

3. Les féculents

- Donner peu de riz ou de tapioca.

 

4. Quelques fruits

- Eviter les carottes cuites, les bananes très mûres, les myrtilles, les coings, les pommes crues laissées à l’air (effet constipant).

 

5. Quelques légumes

- En cas de constipation sévère : éviter les choux, les légumes secs.

 

LES MEDICAMENTS

L'objectif est d'obtenir environ 1 selle par jour.

 

♦ Les laxatifs osmotiques :

Les laxatifs osmotiques attirent l'eau vers l'intestin donc augmentent le volume des selles. Ces médicaments sont privilégiés. Ils peuvent être responsables d'inconfort (de ballonnements) en début de traitement.

Exemples :

- Lactilol (IMPORTAL) : 1 sachet par jour

- Macrogol 4000 (FORLAX 4g, FORLAX 10g à partir de 8 ans) : le traitement peut être long (au moins 1 mois).

- Lactulose sachet : 1 sachet par jour dès 7 ans.

 

♦ Les laxatifs par voie rectale :

Ils servent à exonérer les dernières selles accumulées dans l'intestin, mais ne traitent pas toute la constipation. Ces médicaments peuvent provoquer une irritation anale donc ne doivent pas être utilisés couramment.

Exemples :

- Suppositoire à la glycérine nourrisson ou enfant : un suppositoire/24h (2 jours sur 3 chez le nourrisson).

- Eductyl enfant : un suppositoire/24h

- Microlax lavement enfant : Une dose/24h, 5 à 30 minutes avant l'heure choisie pour l'exonération

- Bébégel lavement : Une dose/24h, 5 à 30 minutes avant l'heure choisie pour l'exonération

- Normacol lavement enfant (dès 3 ans) : Un lavement/24h, 5 à 20 min avant l’exonération.

 

Sources : Journal suisse PrimaryCare, Assurance Maladie, Polycopié National de Pédiatrie.